Une épicerie à petit prix : 13 astuces

À qui n’est-ce jamais arrivé d’être surpris face à une facture d’épicerie au montant plutôt «salé» ou encore de se rendre à l’épicerie dans le but d’acheter un ou deux ingrédients pour finalement en ressortir avec un panier au complet? La majorité des épiceries sont aménagées afin d’influencer inconsciemment le consommateur dans ses achats et de le faire dépenser davantage. Par ailleurs, une pensée répandue est que cuisiner des repas sains et nutritifs est difficilement réalisable à faible coût, puisque les aliments «sains» sont perçus comme plus dispendieux. Pourtant, au contraire, il est possible d’économiser grandement sur les factures d’épicerie tout en cuisinant des repas nutritifs et délicieux. Il suffit d’être prévoyant et de prendre le temps d’appliquer quelques petits trucs simples!

 Voici une liste de 13 trucs pour vous aider à économiser sur vos achats à l’épicerie :

1. Profiter des spéciaux. Feuilleter les circulaires d’épicerie ainsi que les rabais en ligne pour voir quels articles sont en promotion.

2. Un classique : faire une liste d’épicerie et s’en tenir à celle-ci! Cette liste pourrait inclure, par exemple, les ingrédients dont vous avez besoin pour préparer vos repas de la semaine, mais aussi comprendre des idées pour vos collations.

3. Calculer. Lors de votre épicerie, il est judicieux d’additionner au fur et à mesure vos achats pour vous aider à respecter votre budget.

4. Magasiner dans les épiceries ou les supermarchés. Ceux-ci offrent généralement des prix moins chers que les commerces spécialisés. Pour les fruits et légumes, la Fruiterie 440 (à Québec) est une place incontournable!

5. Éviter de faire votre épicerie lorsque vous avez faim ! Avec un estomac vide, vous serez davantage tentés d’acheter des aliments moins nutritifs et que vous n’avez pas réellement besoin.

6. Connaître la disposition des supermarchés. En périphérie (allées extérieures) du magasin, se trouvent généralement les légumes frais, les fruits, le poisson, la viande, la volaille, les œufs et les produits laitiers. Les allées au centre regroupent des aliments tels que les produits céréaliers, les légumineuses, les noix, etc. Attention, au centre, on retrouve aussi des allées incluant des croustilles, sucreries, etc.

7. Acheter en saison. Les légumes et les fruits sont moins chers lorsqu’ils sont en saison. Par ailleurs, les fruits ou les légumes déjà préparés sont souvent plus dispendieux.

8. Acheter congelé ou en conserve. Ces aliments sont tout aussi nutritifs et très pratiques!

9. Regarder sur les étagères du haut et du bas. Les articles les plus chers sont, généralement, placés sur les étagères où vous pouvez facilement les voir et les atteindre, soit celles au milieu.

10. Consulter la section des aliments à prix réduit. Par exemple, les légumes réduits sont bons pour les soupes et les ragoûts, les fruits pour les «smoothies» ou les purées. Les bananes mûres sont parfaites pour faire des muffins, des pains aux bananes, etc.

11. Privilégier les marques «maisons». Les produits sans marque ou de marque «maison» sont généralement moins dispendieux!

12. Cuisiner vos repas. Chaque fois que vous pouvez le faire, faites vos propres repas. Ceci revient moins cher que d’acheter des plats préparés ou prêts-à-manger. En plus, les repas cuisinés ont une meilleure valeur nutritive (moins de sodium, moins de matières grasses, etc.)

13. Faire un potager ! Pour ceux qui aiment jardiner, pourquoi ne pas faire pousser vos propres légumes ou vos propres pousses ? Pour ceux qui n’ont pas suffisamment d’espace pour faire un potager, il est aussi possible de faire pousser certains légumes dans un bac adapté placé sur un balcon ensoleillé.

Évidemment, il existe une multitude d’autres astuces, à vous de déterminer la stratégie qui vous convient le mieux!

Références :