Tout sur le café

photo de café

Qu’est-ce que nous ferions le matin sans notre café? Et je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir cette pensée. Que ce soit un café latté, un café régulier, un expresso ou un moka, le café est un élément important de notre culture. En plus de faire partie de notre routine matinale, son goût particulier peut être utilisé en cuisine. Et il y en a bien sûr pour tous les goûts: doux, velouté ou corsé! Pour permettre le développement de l’arôme particulier du café, qui rappelle l’odeur d’un aliment grillé ou calciné, les grains de café sont torréfiés, c’est-à-dire exposés à un feu vif. Le degré de torréfaction est donc un déterminant du goût, et ce procédé n’est pas lié à la teneur en caféine de cette boisson si appréciée. Mais au fait, que contient le café? Les grains de café sont produits par le caféier et les variétés les plus connues sont l’Arabica, qui provient de l’Amérique du sud et de l’Amérique centrale, et le Robusta, qui est cultivé en Afrique. Lors de la torréfaction du grain de café, plus de douze composés bioactifs sont formés, et ceux-ci peuvent être bénéfiques pour la santé. Tout d’abord, plusieurs consomment le café pour le petit « boost » qu’il procure. Bien que la caféine soit un motif important de sa consommation, le café est aussi riche en antioxydants, des composés qui sont reconnus comme efficaces pour la prévention de certaines maladies. La teneur en caféine du café dépend de plusieurs facteurs dont le type de grains, la mouture des grains, la température de l’eau et finalement le temps d’infusion. En petite quantité, celle-ci aide à rester vigilant et concentré. Dans un autre ordre d’idées, si on compare pour une même quantité de jus d’orange ou de jus de raisin, une tasse de café contient une quantité supérieure d’antioxydants. En effet, le café contient 1,25 mmol d’antioxydants pour 100 g alors que le jus de raisin et le jus d’orange Minute Maid en contiennent respectivement 0,87 mmol et 0,60 mmol. Si on compare le café à des fruits riches en antioxydants comme le bleuet, la cerise et la prune, dont le contenu peut varier de 10 mg à 230 mg d’acide phénolique par portion de 100 à 200 g, on observe qu’une tasse de café de 200 ml contient 70 mg à 350 mg de composés phénoliques.

Valeur nutritive

Le café est une boisson intéressante puisqu’elle ne contient pas de lipides ni de sucres, ce qui permet d’éviter les calories superflues. Par contre, rares sont ceux qui consomment leur café sans ajouter du lait ou même du sucre. Il existe maintenant toutes sortes de cafés « tendances » qui contiennent une quantité phénoménale de sucres ajoutés, c’est pourquoi il faut en modérer la consommation. Ces boissons à base de café sont tellement sucrées qu’elles pourraient facilement entrer dans la catégorie « dessert »! Toutefois, il est possible de faire des choix éclairés en ajoutant du lait partiellement écrémé ou du lait écrémé à notre café. Plusieurs boutiques de cafés, tels que le Starbucks, ont des machines hautes gammes qui permettent de mousser le lait de soya. Celui-ci s’avère être un choix intéressant étant donné son contenu pauvre en gras saturés et son exemption de cholestérol. Le tableau suivant compare la valeur nutritive de plusieurs types de boissons et cela prouve leur grande variabilité en lipides, gras saturés et sucres naturellement présents ou ajoutés.

tableau café

Ses bénéfices sur la santé

Plusieurs études épidémiologiques ont été menées pour étudier la relation entre la consommation de café et la réduction de maladies chroniques. Toutefois, il faut être prudent avec l’interprétation des résultats car ces expériences peuvent comporter des biais méthodologiques. Certaines recherches ont démontré que la consommation de café réduit les risques de diabète de type 2, de la maladie de Parkinson, de la formation de calculs biliaires et du développement de certains types de cancers, comme le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer gastrique. Le café serait aussi bénéfique sur la performance sportive dans l’heure qui suit son ingestion. En effet, une ingestion de 3 mg de caféine par kg de poids corporel, est la dose conseillée pour optimiser sa performance. La caféine a un effet positif sur l’adrénaline, et la contraction musculaire, donc il s’avère efficace à diminuer la sensation de fatigue en augmentant l’endurance. Finalement, la caféine augmente la lipolyse et favorise la préservation du glycogène durant l’effort, ce qui augmente d’autant plus la résistance à la fatigue! Il faut toutefois être prudent car celle-ci peut causer de l’irritabilité, des tremblements et des malaises gastro-intestinaux.

Miser sur la modération

Même si le café comporte plusieurs atouts incitant les gens à le consommer fréquemment, il est important d’en consommer avec modération. Selon Santé Canada, il faut limiter notre consommation de café à 3 tasses ou à 400-450 mg de caféine par jour. Quant aux femmes enceintes, celles-ci ne devraient pas dépasser 300 mg de caféine quotidiennement. Ainsi, le café n’est pas nuisible pour la santé tant qu’il est consommé modérément. Rappelons nous que ce sont les excès qui peuvent causer des torts à long terme!

Conseils pratico-pratiques pour intégrer le café à vos recettes préférées

Le goût unique et particulier du café mérite d’être utilisé à son plein gré. Alors pourquoi ne pas l’ajouter à vos recettes pour les personnaliser. Tout d’abord, une petite quantité de café moulu peut être ajoutée à une sauce ou à une marinade thaïlandaise dans laquelle des morceaux de poulet seront marinés. Le café peut également être utilisé pour de nombreux desserts. Ainsi, vous pouvez remplacer une partie du liquide de vos recettes de biscuits, muffins ou gâteaux par deux expresso! Même les sauces à spaghetti peuvent avoir leur touche de café. Ainsi, il est possible d’ajouter une tasse de café à une sauce aux tomates ou tout simplement ajouter un soupçon de café moulu à votre sauce à spaghetti maison. Finalement, les grains de café grossièrement moulus peuvent adopter le rôle des épices. En les mélangeant avec d’autres épices, des noix ou de la chapelure, il est possible d’enrober les viandes et les poissons. Bref, le café est un incontournable, qu’il soit consommé en breuvage ou utilisé en cuisine!

signature charlotte

Références

Corneau, L. Passeport Santé (en ligne). http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/

EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=cafe_nu. (page consultée le 26 janvier 2017). n.d. Passeport Santé (en ligne). http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/

DossierComplexe.aspx?doc=pour-ou-contre-le-cafe. (page consultée le 26 janvier 2017). Santé Canada. La caféine dans les aliments (en ligne). http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/ addit/caf/food-caf-aliments-fra.php. (page consultée le 26 janvier 2017).

Desroches, S. (2017). Les Boissons. (document pdf). Document accessible sur le portail de l’Université Laval. https://sitescours.monportail.ulaval.ca/contenu/sitescours/041/04112/201609/ site70761/modules373390/module513302/page996257/bloccontenu1217361/Les %20boissons_2016.pdf?identifiant=5eb4aad5e0fe251d4f5a149b0c971ab55b5bd404. (page consultée le 11 février 2017). n.d.

Passeport Santé (en ligne). http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/ PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=cafe_ps. (page consultée le 26 janvier 2017). Gouvernement du Canada. Fichier Canadien sur les éléments nutritifs (en ligne). https:// aliments-nutrition.canada.ca/cnf-fce/index-fra.jsp. (page consultée le 11 février 2017).

Starbucks. Valeurs nutritives à la tasse. (en ligne). http://globalassets.starbucks.com/assets/ bb27f0f567a246e4ac29dc1da5340b46.pdf (page consultée le 11 février 2017).

Tim Hortons. Guide des valeurs nutritionnelles. (en ligne). https://www.timhortons.com/ca/fr/pdf/

TH-Nutrition-Guide-CF-2013-FINAL.pdf. (page consultée le 11 février 2017). Université Laval. Nutrific. (en ligne). http://nutrific.fsaa.ulaval.ca/index.php?pg=configRapport. (page consultée le 11 février 2017).

Halvorsen L, B. Content of redox-active compounds (ie, antioxidants) in foods consumed in the United States. (en ligne). http://ajcn.nutrition.org/content/84/1/95.full.pdf+html. (page consultée le 13 février 2017).

Source photo: prise par moi-même