Quand l’élégance et la force ne font qu’un

Je suis certaine que vous avez déjà vu du patinage artistique à la télévision, que ce soit parce que ce sport vous intéresse ou puisqu’il s’agit du seul sport que votre mère écoute aux Jeux Olympiques d’hiver. C’est fou comment tout ce que les patineurs font semble facile ! Dans les faits, le patin est un sport très exigeant alliant force musculaire, souplesse, cardio et élégance.

Un sport qui ne date pas d’hier !

Le patinage artistique est au programme des Jeux Olympiques depuis les Jeux de Londres en 1908. Il y a 4 principales disciplines dans le patin : homme, femme, couple et danse. Dans chacune de ces disciplines, les athlètes doivent exécuter un programme court (2min50 ; 8 éléments), comportant majoritairement des éléments imposés, et un programme libre (4 minutes ; 12 éléments). Depuis 2014, la compétition par équipe a lieu. Dix pays envoient un représentant par discipline et l’équipe qui a le plus de victoires remporte la compétition. Depuis la réforme des règles suite au scandale Salé-Pelletier en 2001 (une juge française avait été payée pour faire gagner les Russes aux détriments des Canadiens aux Jeux Olympiques de Salt Lake City), les juges n’attribuent plus de notes variant de 1 à 6 ; désormais, chaque élément vaut un pointage précis et l’addition de chaque point donne le score du patineur, donc son rang. L’organisation qui s’occupe des règlements du sport et des compétition internationales se nomme l’ISU (International Skating Union). Au Canada, Patinage Canada supervise toutes les compétitions nationales et au Québec, c’est bien entendu Patinage Québec. Ce sport est populaire surtout en Amérique du Nord, en Europe et en Russie. Dans notre province seulement, il y a plus de 245 clubs de patinage étalés dans 18 régions !

Le patinage en chiffres

Vous êtes-vous déjà demandé quels pouvaient être la force et la vitesse de rotation qu’un patineur pouvait atteindre ? Et bien, voici quelques nombres qui pourraient bien vous surprendre :

  • Pour se diriger d’un point A à un point B, un athlète peut atteindre les 32 km/h.
  • Lors d’un saut, il dispose de 0,7 secondes dans les airs pour faire jusqu’à 4 tours complets (2000 degrés/seconde).
  • Toujours lors de la rotation, il doit subir une force centrifuge pouvant égaler 1,5 fois son propre poids et 300 RPM (revolution per minute).
  • À l’atterrissage, le poids de l’athlète est multiplié de 6,5 fois et il doit garder son équilibre sur une lame de seulement 4 mm d’épaisseur !

Les éléments de base du patinage

Il existe 6 sauts différents : 3 sauts de carres (axel/saut-de-valse, salchow et loop) et 3 sauts piqués (toe, flip et lutz). Quand je dis « saut de carres », je fais référence à la lame du patin. Sur celle-ci, il y a une carre intérieure et une carre extérieure, deux sortes de creux (on est loin des lames en corne de bœufs de nos ancêtres) ! Certains sauts doivent se faire sur une de ces carres, et c’est extrêmement important de la respecter, sinon nous pouvons perdre des points (expérience vécue). En ce qui concerne les pirouettes, on retrouve 3 positions de base (arabesque, debout et assis) auxquelles sont attribuées plusieurs positions dites difficiles pour obtenir des niveaux, variant de base à 4 (pour en savoir plus sur ce sujet, je vous conseille de lire le document que je vais insérer à la fin de l’article). Un autre élément présent dans un programme est le jeu de pieds, qui consiste en une série de pas et de virages complexes suivant un patron précis (d’une extrémité à l’autre sur l’axe long de la patinoire ou en cercle). Comme pour les pirouettes, on peut obtenir des niveaux en ajoutant des difficultés. Finalement, la séquence chorégraphique est la partie artistique du programme, où des mouvements doivent être exécutés en suivant la musique.

En conclusion, le patinage artistique est un sport, une passion, mais aussi une école de vie. Les voyages, la fierté ressentie lors de la réussite d’un nouvel élément et toutes les amitiés nouées grâce à cette discipline compensent bien pour les bleus et les entraînements à 6h du matin !

Catherine Fournier

Étudiante en kinésiologie

Université Laval

 

 

Références

  1. Patinage Québec : https://www.patinage.qc.ca/.
  2. Breaking Down the Quad (CBC Sports) : http://www.cbc.ca/sports/olympics/winter/multimedia/thequad/#/index.
  3. Patinage artistique aux Jeux Olympiques (Wikipédia) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patinage_artistique_aux_Jeux_olympiques.
  4. Règlements de l’ISU : http://static.isu.org/media/1003/2016-special-regulation-sandp-and-ice-dance-and-technical-rules-sandp-and-id_final.pdf.

Photo : Solène Ouellet (Hiver 2016)