Move your body !

dance-audrey-ann

Qui a dit qu’un art ne pouvait pas être un sport? Je sais que ça vous étonne ben gros que je vous parle de la danse aujourd’hui, mais je vais plus parler de la danse en tant que sport. Parce que oui, la danse c’est un sport. (Ouuuu… révélation!) Dans cet article, je veux vous parler un peu plus du type d’entraînement que les danseurs d’un groupe compétitif peuvent avoir à faire au courant d’une année complète. En effet, la vision première de ce type de danseurs est de se surpasser pour finalement gagner la 1ère place aux compétitions de fin d’année. C’est comme le soccer, le hockey, le basket et pleins d’autres sports d’équipes sauf qu’au lieu de te battre contre une équipe et que ce soit souvent sous forme de tournoi, ben t’es contre 15 équipes pis t’as 1 chance fille! Vous comprendrez que les entraînements sont donc trèèèèès importants! Si tu manques un cours (ou entraînement appelle ça comme tu veux), tu ne pénalises pas juste toi, mais tu retardes toute l’équipe.. Keep it up girl! Étant moi-même dans une équipe de compétition, j’peux vous donner une idée à quoi les entraînements ressemblent :

  1. On apprend une chorégraphie petit à petit (ce point-là tu le savais déjà!).
  2. On fait des entraînements cardiovasculaires, car c’est ben beau faire des mouvements, mais tu dois te déplacer souvent dans l’espace, sauter, aller au sol et te relever en un rien de temps (burpees, jumping jack, course à pieds, sprint et autres sont de mise).
  3. On fait des entraînements musculaires (oui oui, pour faire des mouvements de danse t’as besoin de guns et de bonnes cuisses).
  4. On fait du stretching (impossible de s’en passer, mais ça fait tellement du biennnnnn!)
  5. On fait du freestyle (#impro).
  6. On prend des classes données par des professionnels, par des gens qui vivent de la danse dans leur quotidien et qui t’amène une autre vision de ce sport.

 

Par ailleurs, la danse nous fait découvrir plusieurs styles et c’est tellement l’fun de rencontrer pleins de beaux gens qui trippent autant que toi! On apprend à découvrir des facettes qu’on ne connaissait pas de notre personnalité et surtout, on développe des valeurs rattachées au sentiment d’appartenance, du respect de l’art et du teamwork.

Si j’te dis « compétition »? Tu te demandes sûrement comment ça marche ça? Y’en a plusieurs au Québec, pas toutes autant reconnues les unes des autres, mais faut bien commencer à quelque part! Ce que j’veux dire c’est que y’a des compés que tu reconnais même si t’es pas dans le milieu de la danse, comme celle où la photo de l’article a été prise (#HitTheFloor), et y’en a d’autres qui ont une plus petite organisation. Les inscriptions se font habituellement à l’automne pour faire la compétition au printemps suivant. Lors du jour J, souvent les coachs demandent à leurs élèves d’arriver très tôt pour se préparer, se pratiquer pendant 1000 ans, s’arranger les cheveux et le make up (#DoNotForgetToContour). Ensuite, it’s THE moment. Tu te fais caller pour aller backstage et là, faut vraiment que tu laisses tomber les événements autour de toi (ton chum qui est mad parce qu’il perd une fin de semaine à pas te voir, môman qui est dans la salle à s’époumoner « Let’s go ma chouette! », ton boss qui est dans la merde parce que tu peux pas rentrer, encore!!). Après tout ça, l’inévitable arrive : t’as envie de pipi! Ben non pense à autre chose, c’est juste du stress don’t worry. Penses à ta choré et commences à te réchauffer pour être prête à mettre tout ton énergie dans ta face et ton corps pendant ce court 3 minutes on stage. Allez fille, lights on, move that booty!

Si jamais après cet article je t’ai donné le goût de t’inscrire à des cours de danse, j’aurai réussi ma mission et je t’encourage fortement à le faire. Tu vas en sortir grandi, c’est garanti! 😉

signature-audrey-ann

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Hit The Floor