Le rôle de la musique dans les entraînements

L’ajout de musique dans les gym est une pratique assez répandue de nos jours. Serait-ce une tactique pour inciter les visiteurs à s’inscrire au gym qui offre la meilleure musique? Ou serait-ce pour améliorer les performances des clients? La véritable question serait plutôt : est-ce qu’on peut qualifier la musique comme étant une aide à la performance, tout comme les nombreux suppléments alimentaires qui sont de plus en plus populaires, ou serait-elle simplement un accompagnateur aux entraînements? Est-ce qu’elle aurait un réellement impact positif et apporterait des gains plus importants aux adeptes de la musculation? Et pour les adeptes du cardio, la musique aurait-elle les mêmes effets? Ce sont toutes des questions auxquelles je tenterai de vous donner des réponses selon les récentes recherches scientifiques.

En effet, depuis quelques années, des recherches ont démontré que la musique aurait des effets positifs sur l’estime de soi et aurait tendance à retarder le seuil de douleur lors d’une pratique de sport ou lors d’un entraînement. Il est évident que la musique procure du bonheur, joue sur le profil psychologique et augmente le niveau de motivation d’un athlète ou même d’une personne qui s’entraîne depuis peu. Avec ces avancées scientifiques, certains seraient portés à croire que la musique aurait probablement un effet ergogénique sur la vitesse de course et sur la force musculaire. Prenez 30 secondes pour penser à lorsque vous marcher en écoutant de la musique. Est-ce que vous marchez à la même vitesse peu importe le style de musique que vous écoutez? Probablement pas pour la plupart d’entre vous. C’est comme si on voulait faire partie du vidéoclip de notre groupe préféré et suivre le rythme!

Cette dernière affirmation a été confirmée et expérimentée en 2015 par Cole et Maeda. En fait, les femmes qui se sont portées volontaires pour participer à ce projet de recherche ont connu des résultats favorables à leur performance. Leur vitesse de course était plus rapide quand elles écoutaient des chansons qu’elles trouvaient plaisantes. Cependant, pour les hommes, les chercheurs n’ont pas pu confirmer que la performance était améliorée avec l’écoute d’une musique. On pourrait peut-être penser que les hommes ont une moins grande imagination et se croient moins « le héros du tout dernier vidéoclip de Katy Perry » !

De plus, une autre étude réalisée en 2015 a démontré que l’ajout de musique durant les entraînements musculaires aurait une influence sur la force endurance, c’est-à-dire la force produite par un muscle en soulevant une charge jusqu’à épuisement. Par contre, cette même étude démontrait que la musique n’avait pas d’impact sur la force maximale. Donc pas la peine de monter le volume de ta tune pour soulever une plus grande charge! En fait, tu peux essayer, mais ce n’est pas démontré scientifiquement parlant. Pourquoi la musique aurait un impact sur la force endurance, mais pas la force maximale (une répétition à charge maximale)? Des hypothèses comme le maintien d’un rythme lors de la force endurance ou une perception de l’effort plus basse (accompagnée d’un seuil de douleur plus tardif) pourraient être avancées.

Si vous croyez qu’un tempo de musique a une influence sur les paramètres physiologiques tels que la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire ou la consommation d’oxygène, détrompez-vous! Selon Dyer et McKune (2013), le tempo n’a aucun effet sur les réponses physiologiques de notre corps à l’exercice. De plus, la musique à tempo rapide n’aurait pas d’impact sur la performance. Cependant, elle aurait un effet perturbateur de l’humeur en augmentant le niveau de nervosité, selon ces mêmes auteurs. Une des hypothèses pour expliquer ceci pourrait être qu’un niveau d’attention plus élevé est demandé lors de l’écoute de ce type de musique, ce qui pourrait nuire aux athlètes en les empêchant de se concentrer sur la tâche primaire (qui est de faire les bons mouvements pour éviter de se blesser).

Et mon point de vue quant à cette grande question sur le rôle de la musique sur les entraînements? En fait, je conseille à ceux qui sont habitués de travailler avec leur musique de continuer à en mettre, car la musique possède un impact positif sur la motivation. Et la motivation est certainement LA chose la plus difficile à garder lorsqu’on est au début d’un programme d’entraînement pour se remettre en forme! Fiez-vous sur vos expériences et vos préférences. Et rappelez-vous que la musique n’a jamais été qualifiée de nuisible à l’entraînement! Stick to your personality & your own tastes.

 

Références :

  • Projet de Séminaire en kinésiologie (KIN-3003) réalisé par Audrey-Ann Blais, Dominique Massie-Martel et Noémie Vallière-Caouette, La musique, une aide à la performance sportive? (2016). Université Laval.
  • Bartolomei, S., Di Michele, R., Merni, F. (2015). Effects of Self-Selected Music on Maximal Bench Press Strength and Strength Endurance. Perceptual & Motor Skills: Exercise & Sport. 120(3) : 714-721.
  • Cole, Z., Maeda, H. (2015). Effects of Listening to Preferential Music on Sex Differences in Endurance Running Performance. Perceptual & Motor Skills: Exercise & Sport. 121(2) : 390-398.
  • Dyer, B.J., McKune, A.J. (2013). Effects of Music Tempo on Performance, Psychological, and Physiological Variables During 20 km Cycling in Well-Trained Cyclists. Perceptual & Motor Skills: Motor Skills & Ergonomics. 117(2) : 484-497.
  • Pearce, K.A. (1981) Effects of Different Types of Music on Physical Strength. Perceptual & Motor Skills. 53(2) : 351-352.
  • Pottinger, J.A., Schroeder, J.M., Goff, K.L. (2000). Influence of Music on Ratings of Perceived Exertion During 20 Minutes of Moderate Intensity Exercise. Perceptual & Motor Skills. 91 : 848-854.