Démystifier le yoga, une respiration à la fois!

yoga anne-pier

Pourquoi j’ai accroché sur la pratique du yoga ? Parce que pour moi cela représente une façon de s’entrainer « à être ». De façon générale, nous souhaitons avoir une vie participative, découvrir notre nature sans artifice, notre potentiel intrinsèque qui nous rend unique et nous permet d’entretenir une relation saine avec soi-même et les éléments de notre environnement. Le yoga m’a fourni une immense boîte à outils qui me permet de travailler activement dans cette direction. Le MASTER des outils ? Exercer son attention. C’est la base de la discipline. Le but ultime est de s’engager dans un processus personnel de découverte de Soi, sur le plan physique, mental et spirituel. Je vous entends déjà penser : « Whoa… C’est dont ben New Age cette chose… Ce n’est surtout pas pour moi! ». D’accord. Mais, je vous invite à continuer à lire malgré tout, vous pourriez être surpris!

D’abord, j’aimerais mettre au clair qu’il n’y a aucun prérequis pour pratiquer le yoga. Pas besoin de toucher vos orteils ou de savoir se tenir sur les mains! La pratique du yoga s’adapte à toute condition, toute forme physique, tout âge. Vous laissez vos jugements et votre égo à la porte du studio, et vous les reprenez à la fin de la séance. Éventuellement, vous les laisserez tomber en grande partie…! Grâce à son domaine d’action très vaste, c’est une discipline qui se veut absolument inclusive, sans exception.

Le yoga peut se subdiviser en plusieurs volets poursuivant le même but énoncé plus tôt. Le Hatha Yoga a inspiré un éventail de postures qui est pratiquement sans limite, ce qui permet d’initier son corps et son esprit aux possibilités qui s’offrent à soi. Se construire une palette de mouvements et positions de plus en plus garnie ne peut que vous aider à mieux vous articuler dans vos activités. Que vous soyez athlète ou non, pour maintenir un corps en santé, il faut lui procurer une certaine dose de stress, relative à la capacité d’adaptation de vos tissus. Par stress, je veux dire appliquer différents types de force, principalement la tension et la compression, essentielles pour la santé des muscles, ligaments, os et cartilages. Sans une légère dose de stress, il y a atrophie (diminution de la grosseur d’un muscle et de la qualité de son travail, par exemple). Cependant, une trop grande quantité de stress sans tenir compte de l’adaptation du corps est dommageable pour l’intégrité des tissus et peut augmenter le risque de blessure.

Intervient ici la pratique du yoga. Le yoga nous enseigne à être dans le moment présent, canaliser son attention sur ce qui se passe maintenant. C’est sur ce point que le yoga se distingue des autres systèmes d’entrainement. Si vous êtes en train d’exécuter une posture, vous serez invité à diriger votre attention sur les petits détails de votre corps, et ce, pour l’ensemble des postions effectuées. Le fait de répéter ces mêmes exercices permet de travailler sur la finesse de l’exécution. Les postures et les transitions (pour le yoga de type Flow) renforcent les muscles stabilisateurs permettant de réduire le risque de blessures musculo-squelettiques. D’ailleurs, ma collègue Élise Lechasseur a publié un article formidable sur le sujet, juste ici :

Exercices de prévention des blessures

De plus, votre proprioception, qui est votre capacité à sentir votre corps dans l’espace et les segments en relation entre eux, est sollicitée à l’extrême!

Mais en quoi cela devient SI intéressant ? L’avantage majeur qui en découle est de mieux comprendre votre propre corps, ses forces, ses faiblesses et ses limitations. Nous avons tous un corps différent. Chaque personne possède des caractères anatomiques qui lui sont propres. Il est tout à votre avantage d’apprendre à en devenir maitre, afin travailler de concert avec votre entraineur ou professeur, dans le but d’améliorer vos performances ou de simplement vous sentir plus à l’aise dans la vie courante. Une fois en dehors de votre tapis, porter attention à vos mouvements fonctionnels et à vos techniques relatives à votre sport deviendra très naturel. Le fait d’avoir une attention plus exercée vous permettra de prendre connaissance de vos patrons de mouvements et sources d’inconforts. Il est alors possible de se placer en mode « solution » afin d’optimiser vos actions fonctionnelles et gestes sportifs.

Voici quelques conseils pour apprivoiser la pratique du yoga

  1. Adoptez un esprit curieux, ouvert et joueur ! Après tout, si on ne vaut pas une risée, on ne vaut pas grand-chose..!
  1. Ne portez pas de jugement sur vos propres capacités. Nous avons tous un point de départ, l’intérêt est le processus que vous entamez et non le résultat. Lancez vos attentes à bout de bras… Loin…
  1. Positionnez-vous comme un observateur à la découverte de contrées inexplorées. Restez à l’écoute des différentes sensations que les postures vous procurent.
  1. N’essayez pas de tout accomplir dans vos premières pratiques. Il n’y a pas de standards de comparaison, pas de performance requise. Savourez le plaisir de prendre le temps. Vous constaterez votre progression au fil du temps, et sur de nombreuses séances! (N’est-ce pas merveilleux? Il n’y a aucun truc magique!)

Prendre un moment pour ralentir, décortiquer, analyser, se questionner, s’émerveiller, se déposer, s’arrêter, être… sainement.

Bonne pratique!

signature anne-pier

Photo : Pexels.com