Comment gérer une blessure et guérir de façon optimale

Les blessures font malheureusement partie du quotidien. Chez certaines personnes, elles arrivent plus souvent que chez d’autres, tout dépendant du côté cascadeur. Que ce soit chez les sportifs ou chez les personnes moins actives, les blessures peuvent arriver de façon traumatique (Ex. : entorse, fracture, commotion cérébrale, etc.) ou de manière progressive (blessure de surutilisation).

Les blessures traumatiques peuvent être difficiles à éviter, bien que certaines activités soient plus à risque que d’autres. Même si certains exagèrent et dépassent les limites dans leur témérité, il faut toutefois savoir que rester assis confortablement dans son chez-soi pour se « protéger » des dangers n’est pas non plus la solution! En fait, ceci cause même plusieurs autres problèmes. Alors, comment trouver le juste milieu? Pour les assoiffés de sensations fortes, il s’agit de jouer intelligemment avec la limite. S’aventurer dans des terrains inconnus oui,  mais ayez quand même la lucidité de vous entourer de gens qui pourront vous encadrer de la bonne manière si vous vous lancez dans un défi extrême.   À l’opposé, pour ceux et celles qui aiment passer des heures collés sur le divan, débutez progressivement un nouveau sport (la marche peut compter aussi!) en l’intégrant à petite dose, mais régulièrement dans votre routine.

Reconnaître les signes avant-coureurs

Il est important de savoir que les blessures apparaissent de manière progressive. Elles peuvent être causées par plusieurs facteurs dont des mouvements répétitifs fait en TROP grande quantité, TROP rapidement ou secondaire à de mauvaises habitudes de vie (posture statique, sédentarité, etc.)

Lorsque la blessure apparaît, inopinément ou progressivement, il faut d’abord prendre le temps de s’arrêter, comprendre le problème et mettre en place les actions nécessaires pour que le corps ait des conditions favorables de guérison. Oui, le corps humain est capable de se guérir seul! À quelques exceptions près.

Être à l’écoute de son corps

Lorsque les signaux de douleur se font sentir, il est toujours préférable de les écouter et de prendre du REPOS dans les premiers jours (STADE AIGU). Ensuite, selon la structure et la sévérité de l’atteinte, une reprise PROGRESSIVE des activités, en respectant les symptômes, peut être envisageable. Si la douleur persiste, attention! Cela signifie que la structure n’est peut-être pas encore prête à recommencer l’activité.

Par exemple, dans le cas d’une entorse de cheville, il est recommandé d’appliquer la RECETTE POLICE-CANAI (La recette est expliqué dans le lien ci-dessous)

  1. Glace : Appliquer de la glace si cela permet de diminuer la douleur (recommandation habituelle de 15 min au 1-2 heures) dans les 2-3 premiers jours et respecter la douleur. En d’autres termes, si le simple fait de bouger le membre blessé est douloureux, ne tournez pas le couteau dans la plaie! Encore une fois, il est important d’être à l’écoute de son corps et de ne pas faire des mouvements qui sont douloureux.  Dans l’exemple d’une entorse de cheville, une bonne alternative serait d’utiliser des béquilles ou une canne, pour diminuer la mise en charge sur la cheville atteinte, afin d’assurer un meilleur repos.

  2. Le « taping » :  Une méthode de protection, parmi tant d’autre, pouvant également être très pertinente. En effet, elle peut aider la cheville à rester stable et optimiser la guérison des structures touchées.

Parfois, les individus ayant une blessure veulent continuer de bouger, malgré les signaux du corps. Soyez attentif aux signaux que le corps vous envoie! Oui, votre corps vous parle! Je vous vois déjà rouler les yeux… Car je l’ai déjà fait quand ma mère me disait que j’en avais peut-être trop fait, ou qu’elle essayait de me faire comprendre que le corps humain a ses limites.

Lâcher prise?

Oui! Il faut parfois, lâcher prise et « focuser » sur ce qu’on PEUT FAIRE et non pas sur ce qu’on ne PEUT PAS FAIRE. Cela peut nous amener d’agréables surprises, comme une guérison rapide et bien entendu, une meilleure humeur que si l’on pestait contre notre condition. Derrière les blessures se cache toujours une cause. Que ce soit une blessure traumatique ou de surutilisation, rien n’arrive pour rien. Même s’il n’est pas toujours possible d’identifier la cause, il est important de passer à autre chose. Se morfondre sur son sort et mettre la faute sur l’adversaire qui nous a fait mal ne vous mènera nulle part. Lâchez prise! Le mal est fait, il faut se retrousser les manches et tomber en mode solution/réadaptation.

Ne tardez pas!

Quand les blessures ou les douleurs apparaissent, il est également conseillé d’éviter les mouvements ou postures créant la douleur. Si vous n’êtes pas en mesure d’identifier la cause et de le corriger, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé ayant une expertise dans le domaine des blessures. Attendre peut malheureusement entraîner certaines conséquences comme le risque d’augmenter la sévérité de la blessure. Le corps compensera donc par d’autres structures du corps humain, ce qui peut d’ailleurs entraîner d’autres blessures.

Trouver un professionnel de la santé

Dans un même ordre d’idée, je vous recommande de prendre connaissance de l’article du Dr Simon Benoît, qui démystifie quel type de professionnel de la santé il est préférable de consulter. Il faut d’abord que celui-ci prenne le temps de vous écouter, de comprendre votre blessure/douleur, de s’assurer de bien comprendre la mise en contexte, de bien connaître vos objectifs, et de finalement vous offrir une prise en charge/encadrement adaptée.

C’est donc un mélange de gros bon sens, de respect et d’écoute de son corps et de ses limites (qu’on peut repousser en étant intelligent) et reprise progressive qui sauront vous guider vers une guérison optimale et efficace.

  1. Explication de l’Acronyme POLICE-CANAI pour la prise en charge et l’optimisation des blessures traumatiques : https://lacliniqueducoureur.com/coureurs/blogue/archives/police-canai/
  2. BENOIT, Simon. 2017. Distance +. «Comment choisir le « meilleur » professionnel pour traiter une blessure». En ligne. URL: http://distances.plus/entrainement/comment-choisir-le-meilleur-professionnel-pour-traiter-une-blessure/. Consulté le 5 mai 2017.