Abats l’obsession !

article noel karineLe temps des fêtes est à nos portes et, pour certains, cette période de l’année est souvent synonyme de festivités, de repas en famille ou de rencontres entre amis. Les repas copieux, les plaisirs gustatifs, les boissons alcoolisées et les milles et un desserts sucrés sont souvent de très bons ailiers festifs. Il reste tout de même que pour quelques personnes, ce temps de l’année devient une période anxiogène très méprisante. Ces dernières multiplient les techniques de contrôle de la faim ou de l’envie une fois devant le buffet alléchant de grand-maman le soir de Noël ou devant les bouchées et les coupes de champagne qui accompagnent la nuit du nouvel an. D’autres, pour leur part, penseront plutôt aux nombreux squats et aux longues sorties de courses qu’elles devront s’infliger pour se déculpabiliser de cette orgie alimentaire. Elles penseront aux entrainements qu’elles ont loupées pour pouvoir assister aux fêtes. Préoccupées par leur image corporelle, ces personnes perdent, à mon sens, une partie de la magie du temps des fêtes. Ces préoccupations alimentaires et corporelles envahissantes font trop souvent ombrage aux véritables plaisirs festifs, au bonheur de se retrouver et à la joie de partager un repas.

Dans un élan de souhaits pour la nouvelle année, je souhaite permettre à certaines personnes de retrouver l’esprit harmonieux du temps des fêtes et d’aborder cette période avec un sentiment de bien-être et de reconnaissance. Je vous souhaite de participer aux festivités avec un esprit libre et gourmand. L’entraînement, la saine alimentation et l’adoption des saines habitudes de vie, nous avons l’année pour s’y attarder.

 

En terminant, voici des éléments qui sauront, je l’espère, nourrir votre paix d’esprit durant le temps des fêtes :

 

Éviter la privation : Pourquoi se priver? Se priver de qui, se priver de quoi? Bien souvent, lorsque la privation est absente, on se permet enfin de manger selon nos besoins réels et nos propres goûts du moment. On écoute d’avantage notre corps. Même chose pour l’entraînement, les séances complétées par envie seront certainement les plus intenses et les plus profitables pour le corps et pour l’esprit.

 

Assouplir ses restrictions : Au-delà des rencontres et du partage avec ceux que nous apprécions, la magie du temps de fêtes se caractérise aussi par les plaisirs alimentaires qu’on y retrouve. Éviter de baigner dans l’obsession et profiter pleinement des moments qui se présenteront à vous.

 

Se respecter: Profiter de cette période de l’année pour respecter votre corps et votre esprit. Nourrissez les de plaisir, de souvenirs et de bonheur. Alimentez vous intuitivement et bouger au gré du vent! Vivez ! Respecter votre santé physique et psychologique.

 

Joyeuses fêtes à tous !

Karine-signature - 400