5 trucs simples pour manger sainement

2e-texte-de-maude

J’ai remarqué dans les dernières années que les gens sont de plus en plus soucieux de leur alimentation. Maintenant qu’on peut constater les impacts néfastes des mauvaises habitudes de vie sur l’incidence de maladies chroniques, on pense davantage à l’importance de manger sainement. On a d’ailleurs tendance à catégoriser les gens en ce qui a trait à leur alimentation : soit la personne mange bien, soit elle ne mange pas bien. Mais qu’est-ce qui fait en sorte qu’une personne mange mieux qu’une autre ? Plus encore, ça veut dire quoi, bien manger ?

Le gouvernement du Québec s’est posé la même question et a élaboré sa propre vision de la saine alimentation. Plusieurs éléments y sont particulièrement intéressants, éléments dont je me suis inspirée pour vous dresser une liste d’incontournables en matière de saine alimentation. Voici donc 5 petits trucs simples et concrets pour bien manger chaque jour :

  1. Mangez des aliments diversifiés

C’est probablement le premier aspect auquel je pense quand les gens me parlent de leur alimentation. Une saine alimentation, ce n’est pas d’adopter les mêmes aliments chaque jour. Ce n’est pas non plus de se restreindre en certaines catégories d’aliments par crainte qu’ils soient « mauvais » pour sa santé. Bien manger, c’est avant tout de manger une grande variété d’aliments d’une journée à l’autre, mais aussi à l’intérieur du même repas. Par exemple, qui n’a pas mangé un bon vieux spaghetti ? Le spaghetti consommé tel quel est un plat sain, mais il est encore plus complet et équilibré quand sa sauce contient des protéines (ex : sauce au tofu, aux lentilles ou à la viande) et qu’il est accompagné de légumes (ex : une salade). Il n’y a pas de règles strictes liées à la variété : il s’agit simplement d’avoir le réflexe de consommer plusieurs types d’aliments qui se complètent par leurs propriétés nutritives différentes.

  1. Privilégiez les aliments de valeur nutritive élevée

Des aliments à valeur nutritive élevée sont des aliments qui renferment chacun leur lot unique de nutriments recherchés comme des vitamines, des minéraux, des fibres, des gras insaturés ou encore des protéines de haute qualité. Bien souvent, les aliments à valeur nutritive élevée sont peu transformés et le plus près possible de leur forme d’origine.  Dans le cas de notre spaghetti, le simple fait de choisir des pâtes faites de grains entiers peut représenter un choix d’aliment à valeur nutritive élevée en raison de la quantité additionnelle de fibres qu’on y retrouve. Le recouvrir d’une sauce maison aux lentilles peut aussi être un autre exemple, puisque les légumineuses sont une source de fer, de fibres, de protéines et de vitamines de complexe B.

  1. Cuisinez davantage

Tel que mentionné au point 2, le simple fait de cuisiner bonifie la valeur nutritive des plats qu’on mange. En fait, à partir du moment où l’industrie transforme un aliment, on a plus de chances d’y retrouver des gras saturés et du sel et moins de chances d’y retrouver des quantités satisfaisantes de fibres, de vitamines et de minéraux. À titre d’exemple, une conserve de soupe peut s’avérer pratique de temps à autre, mais une soupe qu’on prend le temps de cuisiner va probablement contenir moins de sodium et moins d’additifs, en plus d’être composée d’aliments frais. En plus de cela, les mets que l’on cuisine sont plus attrayants et ont un caractère affectif qu’aucun aliment transformé ne peut apporter. Après tout, qu’est-ce qui peut remplacer la bonne sauce à spaghetti de notre maman ?

  1. Adoptez une alimentation durable

Enfin, on ne peut parler de saine alimentation sans mentionner l’impact environnemental de nos choix alimentaires. Pour qu’une alimentation soit saine, elle doit être bénéfique non seulement pour nous, mais aussi pour notre planète. Concrètement, on peut adopter une alimentation durable en diminuant sa consommation de viande, en compostant, en mangeant des aliments locaux, en cuisinant des aliments négligés (ex : pieds de brocolis, bananes bien mûres) ou encore en diminuant sa consommation d’aliments transformés. Parce que bien manger, ça veut aussi dire de transposer sa conscience écologique dans son assiette !

  1. Mangez en bonne compagnie

Souvent négligé quand on parle de saine alimentation, l’aspect social entourant les repas est tout aussi important. Par le biais de la nourriture, on se rassemble, on se fait plaisir, on célèbre et on partage. Le simple fait de manger en bonne compagnie rend le moment des repas plus agréable, en plus de potentialiser le plaisir qu’on retire en mangeant. Que demander de plus ?

signature-maude

Références :

Notes de cours, Cours de Nutrition publique I et II, Mmes Annie Bédard et Julie Robitaille, Dt.P., M.Sc, Baccalauréat de nutrition, Hiver et automne 2016, Université Laval

Source photo : Pexels.com